Clap de fin pour La Vie de Lilie !

0 Flares 0 Flares ×

Bonjour à tous,

Ce blog a démarré en 2008. Après y avoir consacré presque 8 ans, j’ai pris une pause (très très longue). Tellement longue que sur la dernière année seulement 13500 visiteurs uniques sont venus ici (d’avril 2017 à avril 2018) soit à peine 40 visites par jour avec un taux de rebond qui dépasse les 80% et 99% de nouveaux users… Donc personne.

Aujourd’hui, je viens de mettre 1785 articles hors ligne. Un morceau de ma vie, de mes voyages, de mes découvertes et belles rencontres.

Pourquoi ? Je suis attaquée par Gamma Rapho pour une photo partagée sur mon blog en 2012 sans en avoir acheté la licence.

Le contexte : au premier trimestre 2012, la Mairie de Paris organisait l’exposition gratuite dans ses murs « Doisneau, Paris Les Halles ». L’affiche de cette exposition : une photo de l’artiste d’un marchant et sa charrette sous la pluie en plein cœur de Paris.
Après avoir visité l’exposition j’en ai parlé sur ce blog, La Vie de Lilie. J’avais associé à cet article la vidéo officielle (qui aujourd’hui est indisponible sur Youtube), et ladite photo.

Où avais-je récupéré cette photo ? Sur le site de la Mairie peut-être, ou directement par email dans le cadre de la communication, ou tout simplement en une recherche spécifique google. Je ne saurais vous dire avec exactitude.

Mon blog ne m’a pas rapporté d’argent et a été réalisé à titre personnel. Tous mes articles servaient à partager une expérience et pour ceux dont ils parlaient, à en faire leurs promotions, gratuitement. Et j’adorais ça. Ça me poussait à écrire, sortir, faire des images, c’était super enrichissant.

AVANT, naïvement, lorsque les blogs n’étaient pas professionnels, que les réseaux sociaux avaient moins d’ampleur, on partageait ce que bon nous semblait. Mais déjà, on faisait attention et on demandait l’autorisation. Je me souviens avoir entendu un Community Manager d’un musée d’art moderne à Paris me dire « nous n’avons pas le droit sur nos réseaux, mais le risque à titre perso est vraiment minime » pour nous pousser à partager. Et je ne me souviens pas avoir vu en bas d’un communiqué de presse le délai des droits des images partagées aux journalistes / blogueurs.

MAINTENANT, on se méfie davantage même à titre personnel. En qualité de professionnel, on vérifie les droits, on indique les copyrights. On serait également censé mettre des alertes dans les agendas de nos sociétés pour nous rappeler la fin des droits lorsque l’on achète une image ou une musique. Car nous sommes encore en phase de transition. Avant un photographe vendait une photo à un magazine pour un temps très limité. Aujourd’hui une fois qu’elle est partie sur la toile, tout est différent, les contrats tendent donc à évoluer.

DEMAIN, toutes les erreurs vont se payer ? Et quand je parle d’erreur, je parle des nôtres, particuliers qui pensons bêtement que l’on peut partager la Pyramide du Louvre et la Tour Eiffel qui clignote sans être inquiété (oui oui, il y a des droits là-dessus #sachezle) ?

Je suis tellement attristée de devoir tout mettre hors ligne, mais clairement d’autres trouveront à redire. Et peut-être sur vos blogs également. J’en suis même à me demander si finalement ces avocats motivés par l’appât du gain n’ont pas sagement des alertes pour coincer tout le monde une fois que la fin des droits des expos et autres entités se terminent… bref. La classe quoi.

Si je suis les instructions je dois donc me délester de 1800 euros rapidement, sous peine de devoir me retrouver devant un Tribunal avec tous les frais que ça engendre (encore les avocats etc) en jetant 8 ans de travail à la poubelle. Je me note aussi de faire un tour sur mon Instagram, Twitter et Facebook du blog. Sait-on jamais que la pratique se généralise.

Désolée pour ceux dont j’ai parlés ici, pour ceux qui ont écrit ici aussi, je retire tout je ne préfère pas prendre de risque et je n’ai pas le temps de trier plus de 1700 écrits…

La bise.

NB : je n’ai pas payé à date la somme indiquée. Et je me renseigne sur mes droits, soyez rassurés.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 0 Flares ×
5 Discussions on
“Clap de fin pour La Vie de Lilie !”
  • Ma chère Lilie je suis scandalisée par cette demande, par le tarif demandé et pas le caractère non amiable de la personne vous métant en demeure.

    Il apparait ici un paradoxe face à l’art de nos jours: très largement payé par nos impôts, soutenus et promus par des blogs et autres participants à but non-lucratifs mais qui en réalité n’ont pas le droit de le faire, sont mal informés voir même abusés par des communiqués de presse qui n’indiquent pas les règles du jeu (trop contraignantes et qui leurs feraient avoir moins d’impact) et même des responsables presses et autres CM invitant à l’illégalité pour le bien même d’un artiste ou d’un ayant droit qui in fine demande le beurre et l’argent du beurre.

    C’est donc la mort des blogs, bientôt d’Instagram et autres réseaux – la loi n’accompagnant ni les artistes – ni les “civils” les relayants – faisant ainsi la promotion de la malveillance et de la mauvaise foi.

    Félicitations pour vos 8 ans d’écriture qui ont promu artistes et Paris (et moche ce retournement de veste)

  • Vraiment trop dommage que ces gens soient aussi procéduriers. … Une mise en garde aurait suffit, surtout pour un post d’il y a 6 ans… minable …
    Bravo pour ton travail !!

  • Attention, ce sont des pressions classiques d’entreprises rapaces. Tu n’es pas en tord: tu fais la promo d’un événement public subventionné par un organisme public. Je ferai un courrier AR avec Mairie de Paris en copie.

    Consulte un avocat gratuitement (maison de l’avocat, ou notaire) : ils te donneront des conseils fiables et un modèle de lettre pour répondre.

    Ne pas baisser les bras !!

  • Coucou Lilie,
    Si je comprends bien c etait une photo de l affiche de l exposition ? Donc elle tombe dans le bien public, les droits ont été payés par le donneur d ordre.
    Pense pour te défendre à verifier si tu as une assurance protection juridique, parfois par l assurance habitation.
    Une blogueuse amie avait dû payer 500 euros pour une photo de Bardot faisant partie d une collection, elle a reçu la facture directement sans demande de la retirer. Renseigne toi sur les groupes Facebook, le sujet a souvent été abordé et il y a des moyens de se défendre. Tu peux aussi aussi créer un gofund pour qu on t aide a coup d un euro par ci par là. A mon avis il faut expliquer a ces gens que ce n’était pas un commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.